Le temps permet de relativiser. On n’oublie jamais mais on peut changer notre regard sur ce qui s’est passé, sur ce que l’on a vécu. Il y a aussi tous les mots avec lesquels on empoisonne le cœur d’un enfant, par petitesse ou ignorance, qui restent enkystés dans sa mémoire et tôt ou tard lui brûlent l’âme. Mais l’homme peut avec de la volonté, des prises de consciences et en changeant sa position en tant qu’acteur de l’événement du passé, se libérer du poids écrasant de l’illusion de son vécu. Cela vous parle ? on essaye ensemble d’y remédier ? A bientôt

lire plus